La maladie thromboembolique veineuse (MTEV), incluant les thromboses veineuses profondes (TVP), les embolies pulmonaires (EP) et les thromboses veineuses centrales liées à un cathéter, sont un problème thérapeutique majeur chez les patients atteints du cancer, en plus d`être une complication fréquente et sérieuse chez ces mêmes patients.

La MTEV est un facteur de morbidité indépendant chez les patients atteints de cancer et une cause primordiale de mortalité après les métastases. En dépit de ces faits troublants, les médecins sous-estiment l’augmentation constante de la MTEV chez les patients atteints de cancer. L’autopsie de 50% des patients cancéreux qui décèdent, révèle la présence d’une MTEV, alors que seulement 20% des patients atteints de cancer sont diagnostiqués avec une MTEV. 

Plusieurs facteurs peuvent influencer ou augmenter le risque d’une MTEV chez un patient atteint de cancer, tels que le site et le type de cancer, le statut des métastases, le choix du traitement (i.e. chirurgie, chimiothérapie), l’utilisation d’un cathéter veineux central, l’hospitalisation, ainsi que les facteurs reliés au patient, comme l’âge, les co-morbidités, les antécédents d'une MTEV, et d’autres facteurs de risque. Le risque d'une MTEV varie aussi durant l’évolution du cancer, du diagnostic au traitement, à la rémission, à la formation de métastases et finalement aux soins palliatifs.

La prévention et le traitement de la MTEV chez les patients atteints de cancer requièrent les efforts concertés d’internistes, d’oncologistes, d’hématologues, de spécialistes des maladies vasculaires et d’infirmières, en soulignant l’importance d’une prise en charge consistante. Un manque de consensus parmi les différentes directives de pratique clinique, tant nationales qu’internationales, a contribué à des lacunes de connaissance et de pratique clinique chez les médecins, en plus d’une prévention et d’un traitement inadéquats de la MTEV chez les patients atteints de cancer.

La plateforme éducative ITAC-CME a pour but d’offrir de la formation continue (accréditée et non-accréditée) et s’adresse aux différents médecins spécialistes et autres professionnels de la santé impliqués dans les soins aux patients atteints de cancer et d’améliorer les soins de ceux qui sont déjà diagnostiqués ou à risque de développer une MTEV.